Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > CHERCHEURS > Francais > Les linguistes ou traducteurs du Coran > AL KARJOUSLI Soufian

AL KARJOUSLI Soufian

Soufian al Karjousli (né en 1959) est l’auteur d’une thèse d’ordre linguistique et philosophique soutenue en 2005.

Intitulé de la thèse

AL KARJOUSLI (Soufian), La polysémie et le Coran, Rennes II, 2005, 351 p. Edité à Lille par l’Atelier national de reproduction des thèses sous le même titre, 2006, 351 p. ISBN 2-7295-632868

Présentation de la thèse par l’auteur

Le fait polysémique est tout à la fois lié à la linguistique et à la philosophie. Le processus de multiplication des sens, observé à travers le texte coranique pris comme corpus essentiel, nous permet d’ausculter la langue arabe. La présence de la polysémie ou son absence est un incontestable baromètre de l’ouverture ou de la fermeture des interprétations et par conséquent de la richesse ou de la pauvreté des compréhensions. Nous abordons d’abord la dimension de la polysémie par une mise en perspective des caractéristiques linguistiques par rapport à la langue arabe. Cela nous amène au cœur de la langue coranique par un décryptage de son passage de l’oral à l’écrit. Puis, nous mettons en valeur les ponts qui existent entre le Coran et les ḥadīṯ-s, la langue réservée aux usages du sacré et la langue profane. Nous dégageons les raisons linguistiques, sociales ou politiques qui ont favorisé tel sens à tel instant précis.

The linguistic phenomenon is linked both to linguistics and philosophy. The meaning multiplication process as seen in Koranic writings, which are regarded as a basic corpus, gives us the opportunity to analyse the Arabic language. Whether polysemy can be observed or not is irrefutable information about how open-minded or narrow-minded interpretations are, and consequently, how fruitful or weak understanding can be. We will first deal with the scope of polysemy from the viewpoint of linguistic characteristics concerning the Arabic language and its specificities. This will take us to the very core of the Koranic language as we decipher the way it switched from oral to written expression. We will then lay the emphasis on the bridges between the Koran and the Hadiths, between the language used to convey the expression of the sacred, and the secular use of language. We will make out the linguistic, social or political reasons that account for the prevailing of one meaning or another at some time of history.

(Source Sudoc)

Répondre à cet article

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip