Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Archive > "Controverses sur les Écritures canoniques de l’islam" Éd. Amir-Moezzi M.A., (...)

"Controverses sur les Écritures canoniques de l'islam" Éd. Amir-Moezzi M.A., De Smet D. (Novembre 2014)

"Controverses sur les Écritures canoniques de l’islam" Éd. Amir-Moezzi M.A., De Smet D. (Novembre 2014)

Amir-Moezzi (Mohammad Ali), De Smet (Daniel), Controverses sur les Écritures canoniques de l’islam, Paris, Cerf, ("Islam Nouvelles Approches"), 2014, 435 p. ISBN 978-2-204-10293-3

Editeurs

Mohammad Ali Amir-Moezzi est directeur d’études à l’École pratique des hautes études (Sorbonne). Son dernier livre, Le Coran silencieux et le Coran parlant, est paru aux Éditions du CNRS en 2011.

Daniel De Smet est directeur de recherche au CNRS et rattaché au Laboratoire d’Études sur les Monothéismes (LEM, UMR 8584) à Villejuif. Ses recherches portent principalement sur l’ismaélisme, le néoplatonisme arabe et la philosophie islamique.

Les contributeurs

Polymnia Athanassiadi, Christophe Batsch, Jan MF Van Reeth, Guillaume Dye, Gurdofarid Miskinzoda, Mohammad Ali Amir Moezzi, Daniel de Smet, Camilla Adang, Meir Michael Bar Asher, Okhan Mir Kasimov, Rainer Brunner.

Presentation

Quels sont les éléments des écrits canoniques de l’islam qui divisent les savants musulmans ? Quels sont les critères sur lesquels s’appuie aujourd’hui la recherche pour relire, à l’instar de ce qui s’est produit dans d’autres traditions scripturaires, le processus de canonisation de ces écrits ? Comment ces débats critiques historiques influencent-ils encore aujourd’hui la communauté musulmane ?

Dès le premier siècle de l’Hégire, l’élaboration du Coran et du Hadith a suscité des controverses multiples, menées parfois avec véhémence, dans un climat de rivalité entre factions concurrentes.

La rédaction du Coran et l’établissement de la version uniforme actuelle, tout comme la mise par écrit des traditions prophétiques, ne firent pas l’unanimité parmi les musulmans, tant sunnites que shi’ites. L’intégrité du texte coranique, l’autorité du Hadith comme source de droit ou la légitimité de traduire le Coran ont été contestées, et continuent à l’être de nos jours, comme en témoignent les nombreux débats sur Internet.

Ce volume, émanant de chercheurs internationaux reconnus en leur domaine, aborde sous un éclairage nouveau les différents aspects liés au processus de canonisation des textes sacrés et les discordes doctrinales qui en sont issues.

Projet CNRS (dont est issu -en parti-l’ouvrage)

Controverses sur les écritures canoniques en Islam
Responsable : Daniel De Smet

Le projet se propose de mettre en lumière le processus complexe de la canonisation des deux sources scripturaires de l’islam : le Coran et le Hadith. Loin d’être évidente, l’élaboration d’écritures canoniques a suscité d’âpres controverses au sein de la communauté musulmane, qui concernent principalement les points suivants.
(1) Le passage de l’oral à l’écrit : est-il légitime de mettre par écrit une révélation ou un corpus de traditions qui, du temps du Prophète et de son entourage immédiat, était principalement transmis par voie orale ? Plusieurs sources font état d’une grande méfiance envers l’élaboration d’un “texte” dans lequel d’éventuelles distorsions et erreurs de transmission seraient figées une fois pour toutes.
(2) La légitimité de produire une “vulgate”, une seule version autorisée, et d’éliminer toutes les autres. D’où l’accusation, émanant surtout de cercles shi‘ites, que les textes canoniques ont été falsifiés par les milieux sunnites qui détenaient le pouvoir politique et religieux.
(3) La question de l’autorité : qui peut s’arroger le droit d’imposer une version au détriment des autres ?
(4) Le problème de la traduction : est-il légitime de traduire les écritures sacrées en d’autres langues que l’arabe, sous risque d’en trahir ou d’en déformer le contenu ?
(5) La légitimité de l’exégèse, tout commentaire étant susceptible d’introduire des éléments étrangers dans la révélation.
(6) La nature du texte sacré : le Coran est-il la parole éternelle et incréée de Dieu, ou s’agit-il d’un texte rédigé par le Prophète sous inspiration divine ?
(7) Les controverses modernes : continuités et ruptures. Autour de ces questions, cinq journées d’études ont été organisées à Villejuif, réunissant à la fois des collègues parisiens et étrangers (Berlin, Londres, Tel-Aviv, Jérusalem, Anvers, Rabat). Un volume collectif est actuellement en préparation. (Source : http://lem.vjf.cnrs.fr/spip.php?article594)

Voir en ligne : Editions du Cerf

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip