Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > CHERCHEURS > Francais > Les historiens > DERENBOURG Hartwig (1848-1908)

DERENBOURG Hartwig (1848-1908)

Eléments biographiques

Hartwig Derenbourg, fils de Joseph Derenbourg, est issu d’une famille d’orientaliste juive et franco-allemande. Il naquit à Paris le 17 juin 1844. Il fit sa scolarité aux lycées Charlemagne et Bonaparte (aujourd’hui Condorcet). Il a étudié l’hébreu, l’arabe, et les autres langues sémitiques sous la houlette notamment de son père mais aussi du grand rabbin de France. En 1866, après avoir obtenu son doctorat à Göttingen, il est engagé à la Bibliothèque Impériale où il poursuit la préparation du catalogue des manuscrits arabes, interrompu depuis 1859.

En 1875, il est nommé professeur d’arabe et de langues sémitiques au Séminaire israélite de France et professeur de grammaire arabe à l’École speciale des langues orientales vivantes, où il occupe la chaire d’arabe littéraire en 1879. En 1880, Jules Ferry le charge d’une mission d’étude sur les manuscrits arabes à la bibliothèque de l’Escurial puis le nomma assistant à la commission des inscriptions sémitiques de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, où il se consacra à l’épigraphie himyarite et sabéenne.

En 1884, il est nommé professeur d’arabe à l’École Pratique des Hautes Etudes, où il est chargé l’année suivante de la conférence d’islamisme et religions de l’Arabie à la section des sciences religieuses. Il est élu membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1900.

En février 1897, il a été décoré de la croix de la Légion d’Honneur, et en Juin 1900, il a été élu membre de l’Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres).

(Source : notre traduction partielle et modifiée du Jewish encyclopedia)

Sélection bibliographique

- Les manuscrits arabes de l’Escurial, Par Hartwig Derenbourg, Escorial Real Biblioteca, Georg Olms Verlag, 1976
- Le Poète antéislamique Imrou’ou ’l-Kais et le dieu arabe Al-Ḳais, Leroux, 1896
- Sur la composition du Coran, leçon d’ouverture, 1869

Répondre à cet article

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip