Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > CHERCHEURS > Francais > Les historiens > GALLEZ Edouard-Marie

GALLEZ Edouard-Marie

Edouard-Marie Gallez est docteur en théologie et histoire des religions.

Eléments biographiques

En 2004, Édouard-Marie Gallez a soutenu une thèse intitulée : "Des « Nazaréens » aux « Emigrés »".

Bibliographie

- Des « Nazaréens » aux « Emigrés », Strasbourg II, 2004, 2 vol., 369 p., 403 p. (Théologie catholique) Edité à Versailles par les Editions de Paris en 3 volumes sous le titre Le messie et son prophète : aux origines de l’islam (tome I), du Muhammad des califes au Muhammad de l’histoire (Tome II), histoire et légendologie, annexes (Tome III), 2005, 582 p. ISBN 2-85162-065-7

Présentation de la thèse

L’Histoire des religions ne peut plus ignorer les récents développements des études qumrâniennes ; récusant la présence d’une secte monastique près de la mer Morte, ceux-ci mettent en lumière l’histoire d’une mouvance messianiste bien plus vaste, dont les origines sont antérieures à notre ère mais dont l’idéologie de salut s’est constituée et répandue après la destruction du Temple de Jérusalem en 70. Une piste de recherche esquissée depuis longtemps mais restée sous-exploitée jusqu’à une époque récente, relève des traits communs entre cette mouvance dans laquelle beaucoup de groupes se nommaient "Nazaréens", et les Protomusulmans, qui se désignaient jusqu’au 8e siècle sous le nom des "Emigrés". La présente étude se propose donc de reprendre cette piste de manière systématique et globale ; en particulier, elle apporte une analyse théologique qui offre une plate-forme fondant un dialogue interdisciplinaire rendu indispensable par la complexité et la profondeur des questions abordées.

The History of Religions can no longer remain ignorant of the recent developments in Qumranic Studies ; denying the presence of a monastic sect close to the Dead Sea, these bring to light a far greater history of the messianic movement, whose origins are anterior to our era but whose ideology of salvation formed itself and spread itself out after the destruction of the Jerusalem Temple in AD 70. A path of research, sketched out a long time ago yet remaining under-exploited until a recent period, draws out common features between this movement, in which many groups called themselves "Nazareans", and the Protomuslims which, up until the 8th Century, designated themselves under the name of "Immigrated". The present study therefore intends to retake this same path in a systematic and global manner ; in particular, it brings a theological analysis which offers a base permitting the interdisciplinary dialogue rendered indispensable by the complexity and the depth of the questions posed. (Édouard-Marie Gallez)

Site consacré à sa thèse.

Répondre à cet article

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip