Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > CHERCHEURS > Allemands > Les historiens > GOLDZIHER Ignaz (1850-1921)

GOLDZIHER Ignaz (1850-1921)

Ignaz Goldziher, (Isaac Yehuda Goldziher, 22 Juin 1850 à Stuhlweißenburg ; 13 Novembre 1921 à Budapest) était un orientaliste hongrois. Il est une figure majeure de l’islamologie contemporaine.

Ignác GoldziherEléments biographiques

Né à Székesfehérvár, à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Budapest, d’une famille juive pieuse, Ignaz Goldziher suit le cursus studiorum classique des études juives, en commençant la lecture de la Bible à 5 ans et celle du Talmud à 8 ans. A 12 ans il lit le Kuzari de Jéhuda Halévi et à 13 ans le Guide des Égarés de Maïmonide et c’est à cet âge qu’il apprend l’allemand. Parallèlement, il suit des études secondaires dans un lycée tenu par des cisterciens, puis va étudier à Budapest dans un établissement protestant.
Avant même d’obtenir son baccalauréat, il entre à l’Université pour y commencer des études de persan et de turc sous le magistère de Armin Vambéry (1832-1913), avant de se rendre à Berlin pour y étudier l’hébreu, le turc, le persan et l’arabe. Il y est influencé par Friedrich Dieterici (1821-1903) et Moritz Steinschneider (1816-1907). Il va ensuite à Leipzig où il passe son doctorat à l’âge de 20 ans, sous la direction de Heinrich Leberecht Fleischer (1801-1888). Il attire l’attention du Ministre de l’Éducation hongrois, le baron Joseph Eötvös, qui le fait nommer privat-dozent à l’université de Budapest en 1872.
Afin de se préparer à une chaire professorale, Goldziher se rend à Vienne et à Leyde pour y étudier les collections de manuscrits arabes. Il effectue un voyage en Orient de l’automne 1873 au printemps 1874, qui le conduit en Syrie, en Palestine et au Caire. Il s’étonne de pouvoir parler un arabe qu’il a appris de façon livresque.

En revenant d’Orient, il devient secrétaire général de la communauté israëlite de Pest qu’il occupe à partir de janvier 1876, qu’il occupera pendant 30 ans. Goldziher est invité aux congrés de Leyde (1883), de Vienne (1886) et de Stockholm (1889), où le roi de Suède Oscar II lui offre la grande médaille d’or pour son travail.

Ses orientations de recherche

Ignaz GOLDZIHER fut un éminent spécialiste des traditions prophétiques (Hadith), de la religion et du droit musulman.

Bibliographie sélective
- Goldziher, Ignaz. Sur l’islam : Origines de la théologie musulmane. Paris : Desclée DE Brouwer, 2003. 290 pages. ISBN : 2-220-05374-1. Recueil de textes écrits en français par Goldziher et rassemblés par Rémi Brague.
- Goldziher, Ignaz. Tagebuch, edited by Alexander Scheiber (Leiden : Brill, 1978) ISBN 90-04-05449-9. Il s’agit du journal autobiographique de Goldziher.
- Die Richtungen der islamischen Koranauslegung. An der Universität Upsala gehaltene Olaus-Petri-Vorlesungen, Brill, 1920.
- Le Dogme et la Loi de l’Islam. Paris : librairie Paul Geuthner, 1920. Traduction française par Félix Arin de l’ouvrage paru en 1910 en allemand. 315 pages.
- Buch v. Wesen d. Seele (ed. 1907)
- Abhandlungen zur arabischen Philologie (Leiden, 1896-1899, 2 vols.)
- Muhammedanische Studien (Muslim Studies) (Halle, 1889-1890, 2 vols.) ISBN 0-202-30778-6
- Der Mythos bei den Hebyhern und seine geschichtliche Entwickelung (Leipzig, 1876 ; Eng. trans., R Martineau, London, 1877)
- Zur Literaturgeschichte der Shi’a (1874)
- Beiträge zur Geschichte der Sprachgelehrsamkeit bei den Arabern (Vienna, 1871-1873)

Un article sur IGNACE GOLDZIHER : Ignaz Goldziher (1850-1921) par Joseph Somogyi in The Muslim World, Volume 41, Issue 3, Pages 199 - 208, 1951 The Hartford Seminary

En ligne

- Le Dogme et la Loi dans l’Islam, 2e éd. augm, Editions de l’Eclat : Geuthner, 2005.
- Muslim Studies, new édition, Transaction Publishers, 2005.

Voir en ligne : Biographie étendue (Jewish Encyclopedia)

Répondre à cet article

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip