Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > RESSOURCES > VIDEOS > Jésus et l’islam sur ARTE (8, 9, 10 Décembre 2015)

Jésus et l'islam sur ARTE (8, 9, 10 Décembre 2015)

Jésus et l’islam sur ARTE (8, 9, 10 Décembre 2015)

Présentation

Auteurs et réalisateurs : Gérard Mordillat, Jérôme Prieur
Producteurs : ARCHIPEL 33, ARTE France

Jésus, figure fondatrice du christianisme, est aussi un personnage exceptionnel dans le Coran. Pourquoi ? Comment ?

Les auteurs de « Corpus Christi » mènent l’enquête auprès de vingt-six des plus grands spécialistes mondiaux et explorent l’émergence de l’islam du temps de Mahomet. A partir de l’analyse minutieuse de versets du Coran, évoquant à leur manière la crucifixion de Jésus "en apparence", la série soulève peu à peu toures les questions que pose le texte, tant dans ses dimensions théologiques que littéraires et historiques.

Un série documentaire en 7 épisodes.

Programme en France : http://www.arte.tv/guide/fr/048641-003/jesus-et-l-islam-1-7
Programme en Allemagne : http://www.arte.tv/guide/de/048641-003/jesus-und-der-islam-1-7

Chercheurs interrogés

Aziz AL-AZMEH - Central European University, Budapest

Professeur d’histoire et directeur du Centre d’études des religions à l’Université d’Europe centrale de Budapest. Il est entre autres l’auteur de The Emergence of Islam in Late Antiquity : Allah and His People, Muslim Kingship : Power and the Sacred in Muslim, Christian and Pagan Polities, Islams and Modernities et L’obscurantisme postmoderne et « la question musulmane ».

Mohammad Ali AMIR-MOEZZI - Ecole Pratiques des Hautes Etudes - Paris

Docteur ès lettres, professeur des universités et directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (Sorbonne) où il est titulaire de la chaire d’islamologie. Parmi ses livres : Le Guide divin dans le shi’isme originel (Verdier, 1992, 2007) ; La religion discrète : croyances et pratiques spirituelles dans l’islam shi’ite (Vrin, 2006) ; Le Coran silencieux et le Coran parlant (CNRS Éditions 2011). Il a également dirigé plusieurs ouvrages collectifs, entre autres le Dictionnaire du Coran (Robert Laffont, Bouquins, 2007) et tout récemment (avec Daniel De Smet), Controverses sur les écritures canoniques de l’islam (Cerf, 2014).

Mehdi AZAIEZ - Department of Theology and Religious Studies, KU Leuven
Spécialiste des polémiques internes au Coran auxquelles il a consacré sa thèse de doctorat parue en 2015 sous le titre Le contre-discours coranique (De Gruyter). Il enseigne actuellement la théologie islamique et l’islamologie à l’université catholique de Louvain en Belgique. Le site internet qu’il a créé il y a quelques années Coran et science de l’homme est une référence dans le domaine de la recherche sur le Coran et les débuts de l’islam.

Dominique CERBELAUD - Abbaye de Boscodon, France

Après des études de lettres, il entre dans l’Ordre dominicain. Il y poursuit ses études jusqu’à l’obtention d’un doctorat d’État en théologie catholique. Il a enseigné la théologie à Toulouse, Marseille, Lyon et Bari, et publié de nombreux livres et articles dans les domaines suivants : théologie dogmatique, spiritualité, patristique (traductions des Pères syriens), relations judéo-chrétiennes, liturgie, poésie et littérature. Il réside actuellement au sein d’une communauté religieuse qui anime un Centre culturel et spirituel.

Jacqueline CHABBI - Université Paris VIII

Agrégée d’arabe, docteur ès lettres et professeur honoraire des universités. D’abord élève des maîtres des études arabes, Régis Blachère et Charles Pellat, elle a travaillé ensuite sous la direction de Claude Cahen, le grand historien, spécialiste de l’islam médiéval. Ses premières recherches sur l’histoire du soufisme ont donné lieu à des publications dans les revues orientalistes. Son article de 1995 sur l’institution du ribât dans l’Encyclopédie de l’islam a fait date. Elle s’est ensuite intéressée à la période des origines de l’islam en y appliquant de manière inédite dans le monde des études orientalistes les méthodes de l’anthropologie historique. Elle a entre autres publié Le Seigneur des tribus, l’islam de Mahomet (1997) et Le Coran décrypté (2008).

Abdelmajid CHARFI - Université de la Manouba, Tunisie

Il fut professeur d’histoire de la pensée islamique et de civilisation arabo-musulmane à l’université de la Manouba de Tunis. Il a publié une douzaine de livres dont quelques-uns sont traduits en français, en anglais et en persan. Il est également l’auteur de plusieurs articles dans des revues et des ouvrages collectifs. Il a été par ailleurs doyen de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Tunis, Fellow au Wissenschatskolleg zu Berlin et membre du Conseil Economique et Social de Tunisie.

Patricia CRONE - The Institute for Advanced Study - Princeton

Spécialiste de l’histoire des débuts de l’islam, elle a obtenu son doctorat à l’Ecole des études orientales et africaines de l’université de Londres en 1974. Elle a enseigné dans plusieurs universités anglaises - Londres, Oxford, Cambridge - avant d’enseigner à partir de 1997 à l’Institute for Advanced Study de Princeton. Parmi ses publications : Hagarism, the Making of the Islamic World (avec Michael Cook, Cambridge, 1977), Meccan Trade and the Rise of Islam (Princeton and Oxford, 1987). Elle est décédée en juillet 2015.

François DEROCHE - Collège de France

Professeur au Collège de France où il enseigne l’histoire du Coran. Il est spécialiste des manuscrits arabes, avec un intérêt particulier pour l’histoire de la transmission écrite du Coran. Il a été pensionnaire à la Bibliothèque nationale de France, puis membre de l’Institut français d’Istanbul avant de rejoindre l’École Pratique des Hautes Études. Il a écrit sur la Codicologie : Islamic codicology. An introduction to the study of manuscripts in Arabic script (ouvrage collectif, 2006) et sur les premiers manuscrits du Coran : La transmission écrite du Coran dans les débuts de l’islam. Le codex Parisino-petropolitanus (2009) et Qur’ans of the Umayyads (2014).

Hichem DJAÏT - Académie tunisienne Beit Al-Hikma

Agrégé d’histoire, docteur ès lettres et sciences humaines, professeur à l’université de Tunis (1962 – 1996) et président de l’Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts Beït Al-Hikma (2012). Il est l’auteur de neuf ouvrages dont six d’histoire de l’islam et trois essais, publiés en français, arabe et anglais ainsi que d’une centaine d’articles scientifiques et culturels. Il est par ailleurs professeur visiteur à Berkeley, Mac Gill, au Collège de France et à l’E.H.E.S.S.

Guillaume DYE - Université libre de Bruxelles

Maître de conférences à l’Université libre de Bruxelles où il enseigne l’islamologie. Il est membre du Centre interdisciplinaire d’étude des religions et de la laïcité. Son principal domaine de recherche porte sur l’étude historico-critique du Coran et l’histoire des débuts de l’islam. Il est cofondateur et codirecteur du Early Islamic Studies Seminar : International Scholarship on the Qur’ān and Islamic Origins (EISS). Parmi ses publications : Figures bibliques en islam, sous la direction de G. Dye et F. Nobilio (2011) et Partage du sacré : transferts, dévotions mixtes, rivalités interconfessionnelles, sous la direction d’I. Dépret et G. Dye (2012).

Emran EL-BADAWI - University of Houston

Docteur en langues et civilisations du Proche-Orient, il est assistant professeur d’études arabes à l’université de Houston. Un de ses domaines de recherche est l’approche comparative de la littérature syriaque avec le Coran. Il est directeur exécutif de l’International Qur’anic Studies Association, la première société savante dédiée à la recherche académique et critique sur le Coran qui crée des passerelles entre chercheurs occidentaux et chercheurs des pays de tradition musulmane. Il a publié récemment The Qur’ān and the Aramaic Gospel Traditions.

Claude GILLIOT - Université d’Aix-Marseille

Professeur émérite de l’université Aix-Marseille et de l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman. Il est spécialiste d’études arabes et musulmanes, notamment l’exégèse coranique, l’histoire et les sources du texte coranique, l’histoire des débuts de l’islam, des traditions prophétiques ou pseudo-prophétiques. Il est entre autres, l’auteur de Exégèse, langue et théologie en islam et a participé à l’élaboration de Encyclopaedia of the Qur’an, 6 vols (Leiden, Brill, 2001-2006).

Sidney H. GRIFFITH - The Catholic University of America

Professeur émérite au département de langues et littératures sémitiques et égyptiennes à l’université catholique d’Amérique à Washington où il a soutenu une thèse en 1977. Ses domaines d’intérêt et ses responsabilités académiques concernent la patristique syriaque, la littérature arabe chrétienne et l’histoire des relations chrétiens/musulmans, particulièrement dans les pays de tradition musulmane et durant la période des débuts de l’islam. Ses recherches actuelles s’intéressent à l’étude des intellectuels chrétiens dans le Bagdad du Xème siècle et à la christologie de l’Antiquité tardive dans la perspective coranique.

Asma HILALI - The Institute of Ismaili Studies, London

Chercheur en islamologie. Elle a étudié la civilisation islamique à l’université de Tunis et a soutenu une thèse de doctorat à l’Ecole Pratique des Hautes Études à Paris. Elle a travaillé dans plusieurs centres de recherches en France, Allemagne et Angleterre. Ses travaux se basent sur l’étude de manuscrits et ses publications abordent le problème de la transmission et de l’autorité des textes religieux aux débuts de l’islam.

Frédéric IMBERT - Université d’Aix-Marseille

Agrégé d’arabe et professeur des universités. Spécialiste de langue arabe et d’épigraphie arabo-islamique, ses recherches portent sur les inscriptions arabes et particulièrement sur les graffiti
 des deux premiers siècles de l’islam au Proche-Orient. Il a été directeur du département d’enseignement de l’arabe contemporain au Caire de 2002 à 2006. Il est l’auteur d’une grammaire arabe et de nombreux articles d’épigraphie.

David KILTZ - Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften

A étudié la philologie sémitique, la philologie orientale ancienne et la linguistique historico-comparative. Il a été chercheur à l’Académie des sciences de Berlin Brandebourg de 2007 à 2013, où il s’est intéressé à l’intertextualité, la culture de l’Antiquité tardive (histoire des religions), les échanges linguistiques (emprunts). Depuis 2011, il est contributeur et coordonne le Glossarium Coranicum au sein du projet franco-allemand Coranica. Il est désormais chercheur dans le cadre du projet de l’European Research Council “Arabic Cultural Semantics in Transition” à l’université de St Andrews en Écosse.

Yousef KOURIYHE - Freie Universität Berlin

Enseigne au sein du séminaire d’études sémitiques et arabes du département d’études historiques et culturelles de l’université libre de Berlin. Il participe au Corpus Coranicum et s’intéresse, entre autres, à la linguistique comparative, au christianisme syriaque et aux manuscrits syriaques.

Michael MARX - Berlin-Brandenburgische Akademie der Wissenschaften

A étudié l’arabe et l’islamologie à Berlin, Paris, Bonn et Téhéran. Spécialiste du Coran, il dirige le Corpus Coranicum, un projet de recherche de l’Académie des sciences de Berlin-Brandebourg. Ce projet entend développer une meilleure compréhension contextuelle du Coran en Occident par la mise en place d’une base de données documentaires regroupant des manuscrits anciens du Coran et de la Tradition musulmane ainsi que des textes internationaux incluant des textes pré-coraniques et judéo-chrétiens.

Suleiman Ali MOURAD - Smith College - Northampton

Titulaire d’un doctorat à l’université de Yale, il est professeur de religion au Smith College dans le Massachussetts où son enseignement porte sur l’histoire de l’islam et sur la pensée religieuse. Il a entre autres écrit sur l’époque des croisades ainsi que sur Marie et Jésus dans le Coran et dans l’islam : Does the Qurʾan Deny or Assert Jesus’ Crucifixion and Death ? et Mary in the Qurʾan : A Reexamination of Her Presentation.

Angelika NEUWIRTH - Freie Universität Berlin

Docteur en islamologie, elle est une spécialiste mondialement reconnue du Coran. Elle a étudié l’arabe et la philologie sémitique à Berlin, Téhéran, Paris, Jérusalem et Munich. Elle a été professeur invitée à l’université de Jordanie (1977-1983). Elle est Seniorprofessor au département d’arabe de l’université libre de Berlin et a dirigé le projet Corpus Coranicum à sa création en 2007. Ses recherches concernent la littérature arabe classique et moderne et le Coran durant l’antiquité tardive.

François-Xavier PONS - EECHO - Civilisations proche-orientales

Membre de l’association Enjeux de l’Étude du Christianisme des Origines.

Gabriel Said REYNOLDS - University of Notre Dame, USA

Professeur d’études islamiques et de théologie à l’université de Notre Dame où il a organisé deux conférences internationales sur le Coran. Ses recherches portent avant tout sur le Coran et les relations musulmans-chrétiens. Il est spécialiste du contexte historique de l’Arabie islamique. En 2012 et 2013, il a dirigé avec Mehdi Azaiez « The Qur’an Seminar », un projet autour d’une équipe de vingt-huit chercheurs internationaux destiné à produire un commentaire savant collectif du Coran.

Christian Julien ROBIN - CNRS, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, France

Historien et archéologue français, spécialiste des langues anciennes de l’Arabie et de l’Éthiopie. Il a notamment dirigé l’Institut de recherche sur le monde arabe et musulman (Aix-en-Provence), l’UMR Orient et Méditerranée (CNRS et Paris IV) et a créé la Mission archéologique française au Yémen. Ses publications portent principalement sur l’Arabie antique des derniers siècles avant l’islam, avec un intérêt tout particulier pour la géographie historique et les faits religieux. Il a été élu à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres en 2005.

Guy STROUMSA - Hebrew University of Jerusalem-University of Oxford

Historien des hérésies, professeur émérite de religions comparées à la chaire Martin Buber de l’université hébraïque de Jérusalem, professeur émérite d’études des religions abrahamiques et membre émérite du Lady Margaret Hall de l’université d’Oxford. Il est membre de l’Académie israélienne des sciences et des humanités et docteur honoris causa de l’université de Zurich.

Shawkat M. TOORAWA - Cornell University, USA

Il a soutenu un doctorat sur la littérature arabe médiévale. Depuis 2000, il enseigne à l’université Cornell où il est désormais professeur associé de littérature arabe et d’études islamiques. Il s’intéresse entre autres au lexique coranique, en particulier les hapax et les rimes et aux cultures littéraires et écrites de Bagdad du temps des Abbassides.

Holger ZELLENTIN - The University of Nottingham, UK

Professeur associé d’études juives, il est spécialiste du judaïsme ancien. Il a étudié la religion et les langues et cultures sémitiques d’Europe et du Proche-Orient. Docteur de l’université de Princeton, il a reçu le Prix Philip Leverhulme pour ses travaux sur le judaïsme et sur le Coran. Il fait partie du comité exécutif de la British Association for Jewish Studies et participe à l’International Qur’anic Studies Association.

Thèmes des épisodes

1 • LA CRUXIFIXION SELON LE CORAN

Aux versets 157 et 158 de la sourate IV, le Coran relate la crucifixion de Jésus de manière très différente de la tradition chrétienne. Jésus y est crucifié « en apparence ». Ceux qui ont assisté à la scène auraient-ils été victimes d’une illusion ? Quelqu’un d’autre aurait-il été crucifié à sa place ? Jésus est-il vraiment mort sur la croix ?

2 • LES GENS DU LIVRE

D’après la sourate IV du Coran, « les gens du Livre », en l’occurrence dans le contexte les Juifs, revendiquent la mort de Jésus. Contrairement à l’Histoire, ils affirment qu’ils l’auraient crucifié. Pourquoi cette invraisemblance, pourquoi cette auto-accusation ? Pourquoi le Coran polémique-t-il autant avec les Juifs d’Arabie, alors qu’il se montre fidèle à la tradition biblique ?

3 • FILS DE MARIE

Le Coran accorde une place éminente à Marie, la seule femme dont il cite le nom. Pourquoi Jésus est-il toujours présenté comme « fils de Marie » ? Quelles sont les implications de cette expression, qui semble relayer « la terrible calomnie » dont Marie aurait été l’objet ? Pourquoi passe-t-elle pour être la sœur d’Aaron et de Moïse, alors qu’un millénaire les sépare ?

4 • L’EXIL DU PROPHETE

Que sait-on historiquement de Mahomet ? Ses appels au monothéisme, ses annonces de la Fin des temps et du jugement divin expliquent-ils son exil de La Mecque à Médine ? Pourquoi cet événement, l’hégire, fonde-t-il l’ère musulmane ? Permet-il d’opérer la distinction entre les sourates mecquoises et les sourates médinoises ? Peut-on reconstituer la chronologie du Coran ?

5 • MAHOMET ET LA BIBLE

Le Coran fait de nombreuses références à la Bible hébraïque et aux textes chrétiens, notamment les évangiles apocryphes. D’où Mahomet tirait-il ce savoir ? Avait-il un ou plusieurs informateurs, comme le suggère le Coran ? Alors que la Tradition musulmane insiste sur le contexte païen des débuts de l’islam, la présence de Jésus dans le Coran est-elle la trace d’influences judéo-chrétiennes ?

6 • LA RELIGION D’ABRAHAM

Mahomet a-t-il voulu créer une nouvelle religion ? Pourquoi l’islam se veut la religion d’Abraham ? Pourquoi Mahomet se situe-t-il dans la longue lignée des prophètes, juste après Jésus ? Est-ce pour cette raison que les noms de Mahomet et de Jésus apparaissent ensemble sur l’inscription du Dôme du Rocher à Jérusalem ? Pourquoi l’islam a-t-il été considéré comme une hérésie du christianisme ?

7 • LE LIVRE DE L’ISLAM

Dans le Coran, Mahomet est présenté comme un illettré, un pur messager de la parole divine transmise par l’ange Gabriel. Mais comment le texte a-t-il pris forme ? Comment a-t-il été transmis oralement puis fixé par écrit ? Comment Mahomet peut-il être considéré comme l’auteur du Coran, ce premier monument de la littérature arabe ?

(Source : Archipel 33)

L’ouvrage

Mordillat (Gérard), Prieur (Jérôme), Jésus selon Mahomet, Paris, Seuil, ("Essais religieux"), 2015, 288 p. ISBN 78-2021172065

Présentation : Peu de gens le savent : Jésus occupe dans le Coran une place éminente. À partir de deux versets de la sourate IV qui évoquent la crucifixion de Jésus de manière inattendue, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur cherchent à reconstituer ce que l’on peut comprendre des origines de la prédication de Mahomet, de son développement dans un milieu païen très marqué pourtant par les références et les influences bibliques. Une religion ne naît jamais de rien. L’islam s’est voulu l’ultime révélation après la révélation juive et la révélation chrétienne. Elle en est à la fois l’héritière et la concurrente. Au carrefour des trois monothéismes, dans la succession du judaïsme de Moïse et du judéo-christianisme de certains disciples de Jésus, ce livre explore pour nous la formation de l’islam au début du VIIe siècle de notre ère. Pourquoi et comment le juif de Galilée mué en Christ fondateur du christianisme est finalement devenu dans la péninsule arabique « le messie Jésus, fils de Marie, envoyé d’Allah », l’ultime prophète avant le Prophète.

Voir en ligne : Arte

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip