Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > BIBLIOTHEQUE > Collections > Collections françaises > Patrimoines (Cerf) > L’action psychologique dans le Coran (Dominique & Marie Thérèse (...)

L’action psychologique dans le Coran (Dominique & Marie Thérèse URVOY)

URVOY (Dominique) & Urvoy (Marie Thérèse), L’action psychologique dans le Coran, Paris, Cerf, (« Patrimoines, Islam »), 2007, 103 p. Index. ISBN 978-2-204-08368-3

Les auteurs

Marie-Thérèse Urvoy

Après des études de lettres classiques (Damas, Beyrouth, Lyon-II), un B.A. d’anglais de l’Université américaine de Beyrouth, une maîtrise d’arabe (Aix-en-Provence), un DEA de pensée et philosophie arabes du Moyen Âge et un doctorat ès lettres (Paris-I, Panthéon-Sorbonne).

Elle a publié plusieurs ouvrages sur la langue et l’histoire des textes, le christianisme d’Orient et d’Andalousie et sa littérature, la philosophie et la philologie dans leurs rapports à la pensée arabe et à la mystique musulmane.

Dominique Urvoy

Après une licence de sociologie (1965), une agrégation de philosophie (1967), un doctorat de troisième cycle d’études arabes (1974) et un doctorat d’État ès lettres et sciences humaines (1978), Dominique Urvoy a été chercheur à la Casa de Velázquez (Madrid, 1970-1973), à l’Institut français d’études arabes de Damas (1973-1974), au CNRS (1974-1981). Il a enseigné à l’université de Damas (1968-1970), à l’École des lettres de Beyrouth (1969-1970) et à l’université de Dakar (1981-1985).

(Source Cerf)

Presentation

Un trait caractéristique de l’islam est la certitude du croyant, trait psychologique qui s’est imposé comme valeur suprême, jusqu’aux penseurs les plus rationalistes. Le Coran, fondement de la foi musulmane, intervient-il de façon particulière dans la formation de cette certitude ? À la seule lecture, verset par verset – comme le font la plupart des croyants –, de la version imposée par le pouvoir, et par suite communément admise, on peut constater que l’exposé procède par inférence sur la base de présupposés non explicités, et que l’argumentation joue souvent sur des mécanismes de psychologie sociale.

Mais l’histoire du texte montre qu’il y a eu des variations dans sa composition, ce qui témoigne de visées pédagogiques spécifiques. En effet, les traits indiqués ci-dessus sont considérablement amplifiés dans la perception globale du texte, qui est celle des « mainteneurs de la foi ». Ce livre montre que le choix d’une certaine organisation des versets va de pair avec une volonté de faire dire à ces versets plus qu’ils ne disent isolément. S’y unissent donc les deux problématiques de l’analyse littéraire globale et de l’étude des mécanismes mentaux formateurs de la certitude psychologique du croyant. On étudie successivement les répercussions mentales des effets d’accélération (harcèlement et auto-exaspération du locuteur), des effets structurels (répétition à l’identique ou avec amplification), des procédés subliminaux (thèmes instillés subrepticement) et des projections d’une preuve d’un thème sur un autre. La plupart du temps, ces procédés d’action psychologique sont mis en œuvre pour soutenir l’image du prophète qui constitue la seconde moitié de la Profession de foi.

(Dominique et Marie Thérèse URVOY)

Table des matières

Avertissement
Introduction (p. 9)
CHAPITRE I : Procédés rythmiques (p. 33)
CHAPITRE II : Procédés structurels (p. 53)
CHAPITRE III : Procédés subliminaux (p. 65)
CHAPITRE IV : Procédés argumentatifs (p.85)
Postface (p. 97)
Index des passages coraniques (p. 102)

(Source Cerf)

Compte rendu/review

- Anne-Sylvie Boisliveau, « Urvoy Dominique et Marie-Thérèse, L’Action psychologique dans le Coran », Bulletin d’études orientales [En ligne], Tome LVIII | Septembre 2009, mis en ligne le 13 novembre 2009, Consulté le 23 décembre 2009. URL : http://beo.revues.org/100

Répondre à cet article

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip