Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > BIBLIOTHEQUE > L’exégèse islamique > Ouvrages en français > La représentation de l’Au-delà chez les Arabes de « la Jâhiliyya » et en islam (...)

La représentation de l'Au-delà chez les Arabes de « la Jâhiliyya » et en islam (Abdellah CHADDA)

La représentation de l’Au-delà chez les Arabes de « la Jâhiliyya » et en islam (Abdellah CHADDA)

Chadda (Abdellah), La représentation de l’Au-delà chez les Arabes de « la Jâhiliyya » et en islam, Paris, Edilivre Aparis, ("Collection Universitaire"), 2010, 157 p. ISBN 978-2-8121-3614-6

L’auteur

A. Chadda est né en 1952 à Errachidia (Maroc), l’auteur commence comme enseignant bilingue en 1975. Diplômé d’une licence supérieure en sciences religieuses à l’Université de El-qarawiyyine à Fez en 1988, il devient membre de la mission culturelle marocaine auprès du consulat général du Maroc en 1994. Il obtient un DEA en études orientales à l’université Marc Bloch (Strasbourg) deux années plus tard. En 2008, il devient Docteur en études Méditerranéennes et Orientales à l’Université Marc Bloch (Strasbourg). Actuellement, Abdellah Chadda est intervenant en langue et culture arabe à l’université populaire de Mulhouse, tout en continuant parallèlement ses recherches dans le domaine de la théologie islamique.

Présentation

Il s’agit d’une reproduction de la thèse soutenue à l’Université Marc Bloch, Strasbourg en 2008.

Cette étude s’attache à l’examen de la représentation de l’Au-delà en Islam. Elle développe son éclairage par sa concentration sur la problématique, scrutant la conception de l’Au-delà chez les anciens Arabes de la période préislamique qui n’en avaient pas une vision claire alors que l’Islam en viendra avec une conception dont les tonalités et l’agencement sont spécifiques. Mais c’est la théologie musulmane qui en présente une topographie détaillée.
Pour ce faire, l’étude déploie un examen chronologique de cette thématique à travers le Coran et la Tradition. Elle jalonne les diverses étapes comme elle expose les acceptions des théologiens, tels que les Mu’tazilites, les ash’arites, et les mystiques : Ibn Mussa, al-ghazali et Ibn ’Arabi. Elle insiste sur une approche philologique, et socio-historique.

Illustration de couverture réalisée par Ahmed SERGHINI

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip