Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > BIBLIOTHEQUE > L’exégèse islamique > Ouvrages en français > Le kérygme coranique : un défi lancé à la raison historienne (Thierry (...)

Le kérygme coranique : un défi lancé à la raison historienne (Thierry Benotmane)

Benotmane (Thierry), T. 1 Le kérygme coranique : un défi lancé à la raison historienne ; Tome 2. La réhistoricisation du kérygme coranique : Confrontation intertextuelle de commentaires coraniques avec les textes sources judéo-chrétiens Tome 2., Paris, L’Harmattan, ("Pensée religieuse et philosophique arabe ; 20-21") 2015, 346 (vol 1.) & 118 p. (vol 2.).
Vol 1. ISBN : 978-2-343-06710-0
Vol 2. ISBN : 978-2-336-30275-1

L’auteur

Thierry Benotmane est né en 1949. Après avoir accompli ses études universitaires à Neuchâtel et à Berne, il a exercé le ministère pastoral en Italie (Chiesa Riformata Valdese), dans le Jura et l’Oberland bernois (paroisse réformée de Thoune-Interlaken), à Nice (Eglise luthérienne de France) et comme aumônier à temps partiel dans l’hôpital psychiatrique de Fribourg (Suisse).

Présentation

"Lancé comme un défi à la raison historienne, le kérygme coranique se présente comme un "récit trancheur" (qasas) qui entend briser la continuité historique des récits judéo-chrétiens qu’il recompose pour mettre le lecteur en situation de responsabilité dans un "ici et maintenant" situé hors du temps. Le laconisme du discours coranique n’est pas le fait de négligences ou d’erreurs dans la transmission des traditions, mais il répond à l’intention du rédacteur qui introduit dans le texte des raccords interprétatifs pour ramener le lecteur à l’exigence du kérygme. Dans cet ouvrage qui présente en deux volumes la version remaniée d’une thèse soutenue en 2014 à l’université de Fribourg, l’auteur analyse la démarche interprétative de trois commentaires musulmans du récit coranique des Compagnons de la Caverne (Sourate XVIII). Dans le volume II, la confrontation de ces commentaires à deux manuscrits hagiographiques de la légende des Sept Dormants d’Éphèse, l’un grec et l’autre syriaque, montre que le caractère fortement elliptique du discours coranique a contraint les exégètes musulmans à recourir à des textes judéo-chrétiens "islamisés" (isra’rliyyat) pour remplir les vides de la narration. La question reste ouverte de savoir si cette lecture contextualisante qui entend réinscrire la narration coranique dans ses repères historiques et spatiaux est fidèle au défi qu’un kérygme intemporel lance à la raison historienne."

Table des matières

1. Les légendes grecques et syriaques des Dormants d’Ephèse —
Etat des recherches et perspectives d’une lecture intertextuelle —
La question de l’origine de la légende —
Syméon Logothète surnommé le Métaphraste. Notice biographique —
Le Pseudo-Denys de Tell-Mahré. Notice biographique —
Commentaire de la version de Syméon le Métaphraste —
Première partie la persécution de Dèce et le martyre des Sept Dormants —
Deuxième partie la résurrection des Sept Dormants —
La version du Pseudo-Denys de Tell-Mahré —
Conclusion —
2. La recomposition coranique de la légende chrétienne des Dormants d’Ephèse —
Le kérygme coranique : un défi lancé à la raison historienne —
La double identité coranique de Marie et le télescopage des temps —
Le kérygme coranique : un récit trancheur —
Présentation de la Sourate de la Caverne —
Le texte et la place de la Sourate dans le Coran —
La rime et l’unité de la sourate XVIII —
Le plan de la Sourate XVIII —
Analyse de l’introduction, versets 1 à 8. le unité discursive —
Analyse du récit des Compagnons de lacaverne, v. 9-26. 1’ unité narrative —
3. Légitimité, genèse et objectif de l’exégèse musulmane —
Introduction —
Légitimité de l’exégèse coranique —
Genèse de l’exégèse coranique dans la tradition musulmane —
Ibn Mas’ad (ni. 32/652) —
Ibn ’Abbas (m. 68/687) —
Ubayy Ibn Ka’b Ibn Qays 30/650) —
Zayd b. Ttibit (m. 45/666) —
Abri Musa al-Arari (ni. 42/662) et ’Abd Allah b. az- Zubayr (m.692) —
La triple tâche de l’exégèse naissante —
Une exégèse paraphrastique —
Une exégèse narrative —
Les causes circonstancielles de la révélation —
L’exégèse : tafsir et ta’wïl —
Les isra’iliyyât —
4. La classification traditionnelle du tafsir —
Les trois catégories de l’exégèse musulmane —
Précellence de l’exégèse par transmission —
Méthode de l’exégèse par transmission —
1ere étape L’exégèse du Coran par le Coran. Tafsir al-Qur ’an bil-Qur ’an —
2e étape : l’interprétation du Coran par la Sunna —
3e étape : l’interprétation du Coran par les Compagnons —
4e étape : l’interprétation du Coran par les Suivants —
Présentation de trois exégètes —
Muqatil (m. 150/767) —
Tabari, Muhammad b. tarir b. Yazid al-Imam Abii da far (224-310 / 838-923). —
Ibn Katir (m. 774/1373). —
Présentation de l’ouvrage de Ta’labï : qiffl al-anbiyâ’, ’arà’is al-maglis —
L’exégèse spéculative, at-taftir bi-r-ra’y —
L’exégèse allégorique, at-tafsir bi-l-igara —
5. L’exégèse par transmission de la sourate XVIII (9-26) —
Application de la méthode —
Classification de la Sourate selon l’ordre chronologique traditionnel —
Plan et contenu de la Sourate —
Découpage du texte coranique dans les commentaires —
Le découpage du texte dans le commentaire de Muetil —
Le découpage dans le commentaire de Tabari —
Le découpage dans le commentaire d’Ibn Katir —
Le recours à l’autorité du Coran, de la Sunna, des Compagnons et des Suivants pour interpréter le texte coranique —
Muetil —
Tabari —
Ibn Katir —
6. L’exégèse paraphrastique selon Muetil, Tabari et Ibn Katir —
Analyse sémantique et grammaticale —
Le commentaire paraphrastique de Muetil. Le commentaire paraphrastique de Tabari —
Le commentaire paraphrastique d’Ibn Kati’. —
Les présupposés théologiques de l’exégèse paraphrastique —
7. L’exégèse narrative —
I. Introduction : Utilisation des isra ’iliyyat dans le processus d’historicisation du Coran —
L’exégèse narrative dans le commentaire de Muetil —
Commentaire des versets 1 à 8 —
Commentaire des versets 9-à 21a —
Commentaire du verset 21b —
Commentaire du verset 22. —
Commentaire du verset 25. —
L’exégèse narrative dans le commentaire d’lbn Katir —
L’exégèse narrative dans le commentaire de Tabarî —
Version A selon une chaîne remontant à ’Amr —
Versions B et B’ rapportées par une chaîne placée sous l’autorité d’Ibn Ishaq —
Version C selon une chaîne remontant à Muehid —
Version D selon une chaîne remontant à ’Abd Allah b. ’ubayd b. Umayr —
Version D’ selon une chaîne remontant à ’Abd ’Aile b.1.1bayd Umayr —
Version E selon une chaîne remontant à Wahb b. Munabbih —
Version E’ remontant à Wahb b. Munabbih —
Version F placée sous l’autorité de Qatirda et de lkrima —
Référentialisation chronologique —
Référentialisation spatiale —
L’identité des Compagnons de la caverne et la question de leur nombre —
Le statut social et la religion des Compagnons de la caverne —
Le chien des Compagnons de la caverne —
Causes de la fuite des Compagnons vers la caverne —
La question de la durée du sommeil —
8. Contextualisation à l’aide des causes circonstancielles de la Révélation —
Introduction —
L’insertion des causes circonstancielles de la Révélation dans le commentaire —
La reconnaissance de la mission prophétique de Muhammad —
Le problème du statut de Muhammad soumis aux juifs de Médine —
La réponse des juifs aux Qurayshites —
L’interrogatoire de Muhammad —
9. Rapport entre le récit coranique et la vie de la communauté primitive —
Dieu console tout en le réprimandant son Prophète accablé —
La controverse avec les Associateurs de La Mecque —
La controverse avec les juifs à propos de ’Uzayr et de Gabriel —
La grotte de Tûr et la caverne des Compagnons —
10. L’usage talismanique du Coran et sa portée eschatologique —
La récitation de la Sourate a lieu le vendredi —
Les bienfaits d’une récitation : la sakina, la lumière et le pardon des péchés —
La portée eschatologique d’une récitation de la Sourate de la Caverne —
11. Les présupposés théologiques de l’exégèse par tradition —
Le vocabulaire de la foi —
Les motifs de la foi —
La précellence du Coran —
La création en tant que signe ambivalent —
Le réveil des Dormants, signe de la résurrection —
Eléments de doctrine —
Le théocentrisme de la foi musulmane —
La foi dans la guidance divine —
Les limites de la foi : le gayb —
La dynamique de la foi —
La foi et l’exigence de l’Hégire —
La question de la sépulture comme lieu de culte.

Site réalisé avec SPIP | Squelette BeeSpip